Taous Aït

Il se lève à 11h avec difficulté , toujours du mauvais pied ; c'est que notre jeune Mahgour ne dort pas assez ; il passe ses nuits courbé sur son PC à polémiquer, critiquer , philosopher, refaire le monde et la société ; lynchant ses concitoyennes tout en échangeant avec des Européennes de l'âge de sa mère des messages enflammés. 
Il attend que "La3jouz" laisse tout tomber pour lui servir son café , c'est que voyez vous , ça ne fait pas "rejla" d'appeler maman la femme qui l'a porté ; elle est "la vieille " et la servante depuis qu'elle l'a enfanté. 
Il avale son petit dejeuner tout en maudissant le goût du lait en sachet ; Ah si son père avait été "qafez " , il aurait volé et c'est du Candia que notre Mahgour aurait bu et c'est une villa qu'il aurait habité .......mais bon , son vieux père un peu trop honnête n'a rien fait pour lui assurer un avenir aisé. 
Déjà midi , il faut qu'il se presse , il dévale en trombe les escaliers ; il ne faut pas qu'il rate la sortie du lycée ; une jolie jeune fille pleine d'ambition l'a repoussé et notre Mahgour ne l'a pas supporté , il continue à l'harceler . "Hagratni parce que Zawali " , il ne lui vient pas à l'idée que si elle l'a repoussé ce n'est pas parce qu'il est issu d'une famille modeste mais parce qu'il n'est pas du même niveau intellectuel , pas de son âge , ou que simplement il lui déplait .....Non , les filles de son pays hagarate , matérialistes , toutes des putes, sauf sa mère, sa soeur et les "jilbabiyate" et de toute façon elles sont laides et "moustachate" . 
Notre jeune Mahgour est une lumière, il connaît toutes les fatwas concernant la femme par coeur , manque de pot il a arrêté ses études au collège , parce qu'il est toujours tombé sur de méchants professeurs ! Tous des hagarine ses enseignants , qui pourtant sont les mêmes que ceux de sa soeur qui poursuit brillamment des études universitaires ....
14h une petite faim se faisant ressentir , rien de mieux qu'un sandwich de chawarma chez le Syrien du coin ; il regarde la foule agglutinée devant le petit restaurant tout en pensant à l'argent fou qu'il devrait se faire en une journée . "Jaw kerrayine welaw cherrayine " qu'il marmonne maudissant son pays d'avoir permis aux réfugiés de travailler . "Khobz eddar yaklo el berrani !" lance t'il indigné , "eli yji yekhdem 3andna , ghir hna ! " . Il ne pense pas que si ces orientaux se font de l'argent c'est parce que simplement ils bossent durement et ont l'art et le talent de l'esprit commerçant . 
Il déambule dans les rues, son sandwich à la main , en jetant un regard de dédain aux "Africains" , ah ces "Nwagra" qui ont ramené avec eux toute sorte de maladies en plus de voler notre pain !! Welah qu'il a entendu l'information sur Ennahar Tv de la bouche d'un "médecin "!!
L'Afrique , il ne la reconnaît que quand son pays y joue au ballon , et encore , il faudrait que ces Africains reconnaissent notre suprématie de blancs ! Mais même en football , nous sommes victimes d'arbitrage ennemi , "hagrouna saddiqi " !
Notre Mahgour n'a encore jamais travaillé , il attend de décrocher un poste de cadre supérieur bien rénuméré , il ne va tout de même pas se briser le dos comme un Malien sur un chantier !!
C'est que voyez vous , il est atteint de deux maladies mystérieuses qui font un ravage sur sa génération et qui n'ont trouvé remède ni dans les hôpitaux ni même chez le grand raqqi de la nation ; "Eddisque " ( Hernie discale à la mode , invisible à l'examen , empêchant le sujet atteint de fournir de gros efforts ou de porter du poids mais ne l'empêchant pas de faire du bodybuilding ) et "Eddiqa" ( Détresse respiratoire très en vogue ne se déclenchant qu'en cas d'effort ou en présence de poussière, d'humidité, de sable , de ciment ou de terre mais ne se déclenchant jamais en fumant des cigarettes , de la zetla ou même la moquette ) . 
17h , notre jeune Mahgour sirote son café dans un gobelet jetable , béni en soit l'inventeur qui lui permet à présent de jouir de ce breuvage sans être confiné dans un espace réduit et de ne rien rater des scènes de la rue. En compagnie d'autres Mahgourine comme lui , il passe au scanner toutes les femmes et toutes les filles ; celle ci trop grosse , celle là trop maquillée , celle ci trop moche , et l'autre sans foulard trop nue !! Ah ces femmes qui ont tout pris , les boulots, les logements, les voitures et envahissent les rues ! Qu'elles restent chez elles et tous les problèmes du Mahgour Algérien seront résolus ! Plus de chômage , plus de crise économique ! Ces postes qu'elles occupent "injustement ", de la petite secrétaire , à l'enseignante , à la femme médecin, à la juge du conseil d'état sont de la pure hogra et leur reviennent de droit et puis d'ailleurs "hram tahkom mra ! " , c'est ce que lui a dit cheikhna !!
Les gobelets vides et les mégots jetés à même le trottoir sous le regard médusé du vieil éboueur du quartier qui venait à peine de balayer , notre Mahgour rentre chez ses parents en donnant au passage un coup de pied à un chat noir qui miaulait , "wejh ecchar, ahmed rebbi maranich chenwi ....sinon je t'aurais mangé ! " .
20h , il regarde les informations sur les chaînes de caniveaux en attendant que la soeur rentrée épuisée de sa faculté , laisse tomber ses livres et ses cahiers pour servir le dîner à son frère qui lui fait une faveur en la laissant étudier . Refuser de le servir serait une atteinte à sa dignité et à sa virilité et il ne faudrait quand même pas qu'il se sente méprisé ! 
22h notre Mahgour reprend position sur son PC , il doit absolument trouver une une Européenne à charmer, il n'en peut plus de ce pays de Hogra et il ne rêve que de harga ; car il mérite de vivre dans un pays de justice et de respect de l'humain et des lois et non une "Dawla haggara" .....et puis il aura ses papiers là bas , et puis il épousera une Maria Sharapova et non une moustacha , et puis à l'Islam il la convertira , et puis quand il reviendra au pays avec sa blonde voilée et son Ibiza , il ne sera plus Mahgour mais un Roi ........et puis voilà.

Bonjour le monde , bonjour l'humanité !!!