Bougaa : A l’épreuve de la 2e édition du semi-marathon

La réussite de la première édition, organisée à la même époque de l’année dernière, encourage les initiateurs de l’action à récidiver.

Comme l’appétit vient en mangeant, les concepteurs du projet aux multiples objectifs programment la deuxième édition pour vendredi 13 octobre. Selon Halim Zehouane, membre actif du comité d’organisation, 120 coureurs, dont 12 femmes, se donnent rendez-vous. Devant parcourir 22,3 km, les participants prendront le départ à Tala Troumit,  se dirigeront vers Aïn Roua,  par la suite emprunteront  la pente de Theniet Beni Ouassine avant de franchir la ligne d’arrivée à Ain Meddah. Organisée par des bénévoles appuyés par la municipalité de Bougaa et des sponsors, la manifestation est l’occasion idoine pour non seulement encourager la pratique sportive dans la nature,  mais aussi stimuler les férus du footing et de la course. Ne faisant pas les choses à moitié, les organisateurs, pour lesquels la reconnaissance est une vertu, tiennent, en marge de la manifestation ouverte à différentes catégories d’âge, à rendre hommage à des enfants de cette belle région. Ainsi, le défunt Nacer Rachedi, ex-arbitre fédéral, Yazid Redha ex-entraîneur national de volley-ball, le journaliste de l’ENTV Dris Dakik et le médecin Said Kahla, un ultra-marathonien  seront honorés. Pour les incommensurables  services rendus à la collectivité et au pays, ces figures méritent ce clin d’œil sincère et désintéressé.

La cérémonie,  qui sera sans doute marquée par la présence des parents, proches et amis des figures précitées, va à n’en pas douter vibrer. «L’expérience du coup d’essai nous pousse  franchement  à pérenniser l’événement ouvert à tout le monde. En plus de l’aspect sportif, nous essayons  à travers cette action  faire connaître cette belle région du nord de la wilaya de Sétif, où la nature et certains paysages sont uniques au monde. Nous  profitons de l’opportunité pour non seulement sensibiliser les jeunes et moins jeunes à pratiquer la course ne nécessitant   pas beaucoup de moyens, mais à créer un club de marathoniens à Bougaa,  où  le relief s’y prête. Nous désirons en outre que nos enfants suivent le chemin du Dr Said Kahla, un abonné des ultra-marathons où  il ne manque jamais de brandir l’emblème national, aux derniers dix kilomètres de la course» souligne, non sans émotion, Halim Zehouane, l’autre cheville ouvrière du comité d’organisation de cet  atypique événement devant faire des émules.

El Watan 
9.10.2017

http://www.elwatan.com/sports/bougaa-a-l-epreuve-de-la-2e-edition-du-semi-marathon-09-10-2017-354257_110.php